J’ai envie d’agir, mais je ne sais pas quoi faire.

Que faire pour commencer ?

En 2010, avec 7 jeunes gens, le WWF-Autriche a lancé un programme visant à soutenir les jeunes adultes désireux de s’engager en faveur de l’environnement. Cinq ans plus tard, le groupe s’est donné le nom de « Generation Earth » (hyperlien : www.generationearth.at) et organise stages et projets dans toute l’Europe ! Il se présente comme « un réseau multiculturel de jeunes qui inspire, motive, éduque et agit sur les problèmes environnementaux ». Au cours des cinq dernières années, nous avons beaucoup appris de l’appui apporté à des projets pilotés par des jeunes, et tenons donc à vous faire part de certains des enseignements tirés. Les recommandations qui suivent constituent une version très simplifiée de la gestion d’un projet, que nous vous invitons à compléter en consultant les nombreux autres modèles et cours ou sources d’information disponibles en ligne à ce sujet :

  • Trouvez un réseau/groupe de personnes avec lequel vous pouvez travailler. Il est capital de ne pas se sentir seul dans l’entreprise : pour cela, mobilisez Internet et vos contacts personnels afin de trouver rapidement d’autres personnes souhaitant elles aussi stimuler le changement en collaborant avec vous ! Non seulement il est possible que des groupes travaillent déjà sur le thème de la pêche durable et des efforts de développement, mais il existe également des forums accueillant d’autres personnes intéressées. À vous de faire le premier pas ! Pensez aussi à vous tourner vers le bureau du WWF de votre pays/région pour savoir comment bénéficier de son assistance, de son soutien technique, de ses relations avec d’autres organisations ou groupes de personnes, etc.
  • Interrogez-vous sur les raisons de votre motivation et de votre passion et sur celles de votre groupe. Il est important de connaître le but que vous et votre groupe poursuivez, autrement dit, ce qui vous anime : que souhaitez-vous voir changer ?
  • Assignez un but au projet. Lorsque vous avez effectué des recherches, découvert ce qui se faisait ailleurs, identifié des projets existants instructifs, constitué votre équipe et sélectionné un thème ou une problématique spécifique, le moment est venu de définir collectivement le but de votre projet. Ce sont le temps, les ressources et les compétences dont vous disposez qui en détermineront l’envergure.
  • Créez un plan d’action. Dotez votre projet d’une structure claire articulée autour d’objectifs BIEN PENSÉS (allant dans le sens de votre but) et de mesures détaillant leur mode de réalisation. Une fois les grandes étapes arrêtées, fixez-en le calendrier d’exécution. Dans quel délai telle ou telle action doit-elle être accomplie ? Qui en est responsable ? Quelles sont les ressources à mobiliser pour y parvenir ?
  • Exécutez votre plan. C’est là la partie la plus amusante ! Mettez en route votre projet. Il est toujours préférable de définir des étapes et des indicateurs pour en suivre l’avancement et vérifier ainsi que l’on ne prend pas de retard. Ce faisant, vous faciliterez l’obtention de vos objectifs, et par là même celle du but du projet. Préparez-vous à rencontrer tôt ou tard des écueils d’un genre ou d’un autre, mais ne baissez pas pour autant les bras et ne perdez pas de vue la finalité de votre action : si besoin est, soyez prêt à ajuster et à adapter votre plan.
  • Communiquez avec le monde extérieur ! Même si votre projet n’a pas à proprement parler de vocation communicative ou pédagogique, faites en sorte que votre engagement ne passe pas inaperçu. Rapprochez-vous des médias. Partagez vos meilleurs travaux avec la planète. Tenez le WWF informé de vos progrès.
  • Faites le bilan et réjouissez-vous en. Aucun projet n’étant parfait, renoncez au perfectionnisme : non seulement il y a toujours moyen d’apprendre et de grandir, mais les motifs de satisfaction ne manquent pas. Même si, à vos yeux, votre but et votre projet n’ont pas l’impact que vous espériez, concentrez-vous sur les grandes réussites et savourez-les. Dressez le bilan avec votre équipe, remerciez celles et ceux qui vous ont soutenu, et préparez-vous à relever un nouveau défi lorsque l’action vous appellera !

Accompagnement supplémentaire pour la gestion de projet : comme précisé plus haut, les paragraphes précédents ne donnent qu’une description très grossière de la gestion d’un projet. Entre autres ressources fort utiles pour la compléter, nous ne saurions trop vous conseiller le T-Kit consacré par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne à la gestion de projet : http://pjp-eu.coe.int/en/web/youth-partnership/t-kit-3-project-management. 

Vous cherchez une aide financière ? Vous avez la possibilité de solliciter un financement auprès du programme Erasmus+ (UE) destiné aux jeunes porteurs de projets : http://ec.europa.eu/youth/programme/index_en.htm. Pour vous donner les meilleures chances, entrez en contact avec vos interlocuteurs nationaux ou régionaux pour formuler une proposition détaillée.

Pensez au web ! Rejoignez le groupe Facebook Generation Earth WWF : www.fb.com/wwfgenerationearth et faites un tour sur le site web (principalement en allemand) : www.generationearth.at.

Bonne chance et merci pour votre engagement, votre contribution et surtout votre travail !

Auteur/contact : Nathan Spees, Coordinateur Soutien à la jeunesse, WWF-Autriche. nathan.spees@wwf.at

Connect with WWF-Austria’s Generation Earth!
Are you interested in connecting with Generation Earth and getting involved? Let us know! Send us an email at generationearth@wwf.at or contact us on Facebook! Find out more at: www.generationearth.at www.facebook.com/WWFgenerationearth
Share This