Pourquoi les produits de la mer durables sont bénéfiques à … L’environnement?

Lorsqu’elles sont durables, la pêche et l’aquaculture ont un impact positif sur les espèces et sur l’environnement. Auquel s’ajoutent aussi des bénéfices pour les êtres humains.

Force est de constater que la pêche non-durable met en péril les espèces et leurs habitats. Alors que depuis plusieurs siècles, la vaste étendue des océans était considérée comme une source inépuisable de poissons et de fruits de mer, nous savons aujourd’hui que plus des trois quarts des stocks halieutiques sont pleinement exploités, voire victimes de surpêche[1]. Résultat : les effectifs d’espèces gravement menacées, comme le thon rouge et l’espadon, sont tombés à leur plus bas niveau historique[2].

D’autres espèces marines telles que les baleines, les dauphins et les tortues ne sont pas nécessairement chassées mais se retrouvent parmi les prises accessoires, sous-produit involontaire de la pêche. Aussi grave qu’insensée, la disparition de ces animaux constitue un réel problème puisque, selon les estimations, les prises accessoires constituent pas moins de 40 % du total des captures[3].

Là où elle est mise en pratique, la pêche durable se traduit par un redressement spectaculaire des stocks halieutiques et de leurs habitats, qui ensemble, jouent un rôle décisif dans le maintien des moyens d’existence des communautés côtières. Plusieurs millions de personnes dépendent en effet de la pêche, à la fois source de nourriture et de revenus. Qui dit océan appauvri dit donc aussi poches vides et ventres creux. C’est la raison pour laquelle, acheter des produits de la mer durables, c’est aider les poissons, l’environnement, et les gens qui en sont tributaires.

Références de l'article

[1] FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). État de la pêche et de l’aquaculture dans le monde 2014. Rome. Page 7 ; http://www.fao.org/3/a-i3720e.pdf

[2] Fiche d’information du WWF. 2014. Situation actuelle du thon rouge et gestion des stocks. http://d2ouvy59p0dg6k.cloudfront.net/downloads/pacific_bluefin_tuna_factsheet.pdf

[3] DAVIES R.W.D. et coll. Defining and estimating global marine fisheries bycatch. Marine Policy (2009), doi:10.1016/j.marpol.2009.01.003 ; http://wwf.panda.org/about_our_earth/blue_planet/publications/?160861/Defining-and-estimating-global-marine-fisheries-bycatch

Share This